Visite de Donald Trump au Royaume-Uni : Que faut-il retenir ?

524

Si l’on en croit à certains tabloïds Anglais notamment Sunday Times, Prince Charles et Prince Williams, premier et deuxième dans l’ordre de succession au trône, ont catégoriquement refusé de rencontrer le président Américain lors de sa récente visite de 4 jours au Royaume-Uni.

Pour éviter d’être présents à la réception que la reine a organisée pour le président Américain, Charles 69 ans, a préféré assister à une réunion de travail avec la police de Gloucestershire, tandis que son fils Prince Williams 36 ans, a préféré participer à un match de polo organisé par une association caritative.
A rappeler que la venue du président Américain en Grande-Bretagne a mobilisé le Vendredi dernier plusieurs milliers de protestants dans les rues de Londres et celles de toutes les grandes villes du royaume pour manifester contre sa politique d’immigration, ses propos sexistes et homophobes.
La première ministre Theresa May a également été mise à mal pendant cette visite de Donald Trump. Le président Américain ayant accordé une interview au journal Anglais The Sun a la veille de sa rencontre avec Theresa May au cours de laquelle il a, comme dans ses habitudes, ignoré le principe de non-ingérence dans les affaires d’autres Etats, en soutenant que Mme May n’a pas accepté ses conseils quant à la façon de gérer le Brexit avec l’Union Européenne. Le président Américain aurait conseillé à la première ministre Anglaise d’aller au front avec les négociateurs de l’Union Européenne sur le Brexit au dépend du dialogue.
D’après Donal Trump, le Brexit tel que proposé par la première ministre Theresa May ne garantirait pas un accord commercial entre les U.S.A et le Royaume-Uni.
Par ailleurs, cette visite avait longtemps été décriée par beaucoup d’observateurs qui jugeaient la présence de Trump incompatible aux valeurs historiques de tolérance, et d’accueil de la Grande-Bretagne. Le président Américain a quitté l’Ecosse le Dimanche 15 Juillet 2018 en laissant derrière lui des polémiques et commentaires comme à l’image de ses tweets.



Lamine Elmy SOUMAH

Correspondant en Angleterre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com