Santé (VIH) : Possible rupture des Arv anti rétro viraux en Guinée, un médecin rassure.

220

Ces derniers temps, certains malades du VIH Sida dénoncent la rupture de leur dotation en ARV. Selon eux, il y’a presqu’un mois certains points focaux ne reçoivent pas de médicaments.

Interrogé sur cette crise, Mohamed Niaré, neurologue spécialiste de prise en charge des complications neurologique du VIH Sida à l’hôpital Ignace Deen nous a confié qu’il y’a des médicaments à son niveau. Il a ensuite expliqué les conséquences en cas de rupture, «Il ne s’agit pas d’être spécialiste pour connaitre les conséquences d’une rupture pendant la prise en charge des malades du Sida ou de la tuberculose. Le Sida n’est pas comme le palu, ou la fièvre typhoïde qu’on peut guérir en une minute. Quand une personne contracte cette maladie c’est à vie. Donc pour le sauver, il doit être mis sous un traitement spécifique, c’est à dire un traitement régulier».
Parlant de la dotation des médicaments aux malades, « On ne peut pas donner au malade une dotation de 5 mois. C’est un programme, on lui donne une dotation d’un à deux ans renouvelable. Chaque fois qu’il termine, il faut qu’il vienne, ce sont ces produits qui permettent d’augmenter les moyens de défense de l’organisme », a-t-il précisé.
Pour terminer, il explique les conséquences du manque de médicament. «Cette maladie entraine une régression des moyens de défense. Si le malade prend le médicament cela rehausse le niveau des défenses de son organisme. S’il ne prend pas immédiatement ça lâche prise, il y aura une régression et finalement la maladie finit par tuer le malade».



Avatar

Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com