Paul Moussa Diawara et cie de nouveau devant le juge

331

Comme convenu lors de la dernière audience, l’ancien directeur général de l’Office Guinéenne de Publicité et son comptable comparaissent pour une 4eme fois devant le juge ce mercredi 25 juillet 2018. Lors de cette nouvelle audience, les débats ont porté sur les montants détournés.

Maître Serena Mory Kanté de la partie civile revient sur le chef d’accusation.

Paul Moussa Diawara et son comptable sont accusés d’avoir détourné 14 milliards dans un 1er lieu et 33 milliards dans un second. Les 14 milliards représentent  le montant issu du recouvrement qui n’a pas été déposé à l’OGP, c’est seulement 600 millions qui ont été déposés. Et les 33 milliards qui ont disparu sans qu’on sache pourquoi. Donc ils vont nous dire la destination de ce montant.

Poursuivant l’avocat précise

La partie civile veut que les personnes poursuivies soient jugées et qu’on établisse les faits. Si elles sont reconnues coupables, qu’elles soient condamnées pénalement, remboursent ce qu’elles ont détourné, a insisté maître Serena Mory Kanté.

Les avocats de la défense sont plutôt confiants :

Aujourd’hui tout à tourné au tour d’un rapport d’expertise venant d’un certain Karim Magassouba expert comptable, mais la question qu’on se pose est ce que cet expert avait les qualités pour faire un tel audit pour cette société ? Dès lors qu’il y a des commissaires de compte qui sont chargés de veiller à la gestion de cette société. Nous avons constaté aussi que  cet expert comptable Karim Magassouba n’a bénéficié pratiquement d’aucun acte de nomination. Il aurait été nommé verbalement pour effectuer cet audit au sein de l’OGP. Nous demandons donc une contre expertise, souligne Me Mohamed Traoré



Avatar

Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com