Mandat des députés : l’UFDG a décidé de siéger, un décryptage du politologue Kabinet Fofana

480

Les députés de l’UFDG vont continuer à siéger. La direction du parti en a décidé ainsi. Aussi vraie que cette décision ne soit pas du goût d’une frange de son électorat, du moins les quelques jeunes militants qu’on a pu lire sur les réseaux sociaux  depuis la prise du décret de prorogation du mandat de l’assemblée nationale.

 il y a à faire remarquer que le parti veuille ou pas, qu’il dise ou pas qu’il entérine la continuation du mandat des députés, les députés de cette assemblée continueront à siéger jusqu’à l’installation d’une nouvelle assemblée élue. Et ce, en raison de la fonction de continuité de l’institution parlementaire.

En outre, Ce qui change, c’est que l’on ne sait pas jusqu’à quand vont-ils continuer à siéger. Le décret n’en délimitant pas. Donc d’une manière ou d’une autre, cela ne changera en rien à cette réalité juridique. D’ailleurs, le parti met bien cela en exergue dans son communiqué y référant.

Par contre, la décision ne rencontre tout de même pas le sentiment de nombre de ses militants qui ont quand même souhaité leur parti s’abstenir de continuer à siéger. Ce qui peut être perçu comme un affront, un manque d’attention pour sa base. Nombre sont de l’avis que l’opposition notamment l’UFDG n’a pas suffisamment mis la pression sur le pouvoir relativement à l’organisation à temps des législatives. Ce qui peut se justifier par le fait que si l’opposition ne s’était pas mobilisée, on aurait peut-être pas les législatives en 2013 encore moins les communales en février 2018. Ou bien qu’ils perçoivent l’alignement de l’UFDG sur la décision du président de la république comme une énième compromission.

L’argument d’être sur le front du contentieux électoral autour des communales, est une grosse pilule qui ne passe pas si facilement au travers de la gorge de maints parmi eux. En dépit de tout cela, mieux vaut pour un parti d’opposition d’être à l’assemblée que d’y être absent quoique la contribution de nos députés soit à questionner en ce sens qu’ils ont moins été productifs, la quasi-totalité des lois étant d’initiative gouvernementale. Entre temps, une décision d’Alpha vient d’être approuvée par l’opposition et met ainsi à la même enseigne députés du pouvoir et de l’opposition.

C’est dire que si l’opposition s’était abstenue de siéger, cela aurait fait gagner au mouvement FNDC une véritable dynamique en ce sens que cela aurait sapé tout discours de nature à confondre la continuité irrégulière des députés à un quelconque projet de glissement du mandat présidentiel.

Kabinet Fofana



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com