Kaporo-rail / Kipe 2 : l’INIDH exige l’indemnisation des victimes

355

Après les opérations de déguerpissement sur les sites de kaporo-rail et de kipé2 par l’Etat guinéen à travers le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, l’Institution Nationale Indépendante Des droits Humains (INIDH) demande au gouvernement d’indemniser les victimes. L’annonce a été faite ce lundi, 08 avril 2019 par le premier responsable de l’institution lors de la clôture de sa première session de l’année 2019.

D’entrée, Alya Diaby a présenté son rapport 2018 sur la situation des droits de l’Homme en Guinée. Rapport dans lequel l’institution met un accent particulier sur le déguerpissement opéré récemment à Kaporo rails et Kipé 2.
Dans la même optique, il a rappelé que L’Etat est effectivement propriétaire des domaines concernés, suivant le titre foncier établi en 2007:
« Mais, par l’article 4.4 du décret 112 du 23 octobre 1989, les occupants doivent être recasés et indemnisés. Il s’agit des occupants ayant un document justificatif avant le 20 avril 1989 », précise-t-il.

Enfin, le premier responsable de l’INIDH a plaidé en faveur des élèves des familles déguerpies en pleine année scolaire: « L’INIDH lance un appel aux autorités pour faire preuve de sensibilité et de faire en sorte que le droit à l’éducation des enfants ne soit pas compromis », a-t-il ajouté



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com