POLITIQUE : Des femmes disent non à une éventuelle révision de la constitution

405

Les femmes de l’oppositions et de la société civile ont lancé ce jeudi, 25 Avril 2019 une campagne de protestation contre un éventuel troisième mandat ce, à travers une forte mobilisation qu’elles ont effectuée à Kipé Dadya dans la commune Ratoma.

《Amoulanma, A bas au troisième mandat》 tels sont les mots qu’on pouvait entendre et lire.
Hadja Maïmouna Bah Diallo, vice-présidente des femmes de l’UFDG, porte-parole des femmes du Front National pour la Défende de la Constitution a annoncé:

<< Nous, les femmes de ce front, nous comptons jouer notre partition dans ce combat pour une démocratie fiable dans notre pays. Car la constitution dans son articles 27 et 154 dispose clairement qu’en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels (…). A l’occurrence, nous femmes exigeons le respect inconditionnel des dispositifs de notre loi suprême. Nous interpellons donc le président de la république à ne pas succomber au sirènes révisionnistes >>. A t- elle déclaré. Pour enfoncer les clous elle dit:

<< Nous avons commencé la sensibilisation dans les marchés. La femme guinéenne en a marre et nous sommes absolument prêtes en toute cause car nous voulons l’alternance dans ce pays. A partir de la semaine prochaine, nous allons déclencher le combat jusqu’à l’intérieur du pays >>, précise t-elle.



Avatar

Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com