Lalla Salma, la Première dame du Maroc n’a pas été vue en public depuis décembre 2017 : Un divorce tabou ?

644

L’épouse du roi Mohammed VI est invisible depuis 14 mois. Si des sources proches de la famille royale évoquent un divorce, le sujet reste tabou au Maroc.

Le prince britannique Harry et son épouse Meghan, en visite officielle au Maroc depuis samedi, ont été invités lundi par le roi Mohammed VI à une audience dans sa résidence de Salé, près de Rabat. Le duc et la duchesse du Sussex ont pu prendre le thé avec le monarque et ses sœurs, Lalla Hasna et Lalla Meryem… mais en l’absence notable de Lalla Salma, l’épouse du roi elle-même.

La princesse, qui a épousé Mohammed VI en 2002, n’est plus apparue en public depuis décembre 2017. Sa « disparition » soulève de nombreuses questions, qui se heurtent systématiquement au silence buté du Palais.

Un divorce tabou ?

Face au mystère, les rumeurs se multiplient : la presse people espagnole a annoncé l’an dernier la séparation du couple, en s’appuyant sur « des sources proches de la famille royale marocaine ».

Selon le magazine « ¡Hola ! », le divorce aurait été légalement prononcé, et Lalla Salma resterait « très présente » dans la vie de ses deux enfants, le prince héritier Moulay Hassan (15 ans) et la princesse Khadija (12 ans).

La disparition des radars de Lalla Salma est d’autant plus visible que la princesse avait pour habitude d’apparaître et de s’exprimer dans les médias. Considérée comme simple, proche du peuple et discrète, elle est extrêmement populaire au Maroc.

Le symbole de la femme marocaine moderne

Née le 10 mai 1978 dans une famille modeste à Fès, Salma Bennani – de son nom de jeune fille- a fait de brillantes études scientifiques avant d’intégrer l’École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (Ensias) de Rabat, souligne l’hebdomadaire Jeune Afrique. Elle est sortie major de sa promotion.

Lorsque Lalla Salma épouse Mohammed VI en 2002, elle est adoubée au rang de princesse. Pour la première fois, la femme d’un souverain apparaît en public et prend le titre d’ »Altesse royale », jusque-là réservé aux enfants, frères et sœurs des rois.

« Instruite, émancipée, non voilée et, bien sûr, très belle, Lalla Salma représente l’avenir de la femme marocaine, que Mohammed VI rêve indépendante et moderne, tout en restant attachée aux traditions. »

Source le monde



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com