Guinée: Bah Oury s’insurge contre la condamnation des membres du FNDC à Kindia

216

Après la condamnation des sept manifestants, membres du FNDC a Kindia en marge de la réception du président de la république, beaucoup de voix ce sont levées contre la décision rendue par le tribunal. C’est le cas du président de l’UFDG renouveau. Il l’a avoué ce mercredi 8 mai 2019 dans l’émission d’une radio de la place. Selon Bah Oury, ce n’est pas normal d’arrêter et condamner ces jeunes manifestants. « Je condamne l’arrestation des militants qui ont été arrêtés, ce n’est pas normal, il doit les libérer parce qu’ils ont le droit d’exprimer leurs pensées », a-t-il déclaré. Poursuivant, il a souligné que le droit de manifestation doit être garanti. « C’est le droit de permettre à chaque citoyen de s’exprimer librement sans crainte. La manifestation dès qu’elle est non violente, elle est pacifique, elle doit être permise de manière en sorte qu’une partie du peuple exprime son point de vue. Mais si on l’étouffe, il va de soit que c’est une minorité qui s’exprime et qui a l’autorité et l’aval du pouvoir en place », ajoute-t-il. Pour finir, Bah Oury, président de l’UFDG renouveau souhaite une culture démocratique en Guinée. Aboubacar M’mah Camara



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com