Plus de mille armes saisies chez un particulier à Los Angeles

311

L’Américain de 57 ans, qui habite un quartier huppé de la ville, dispose d’un permis de collectionneur, mais risque d’être poursuivi pour vente illégale d’armes.

Plus d’un millier d’armes à feu de tous calibres, ainsi qu’un énorme stock de munitions, ont été saisies mercredi 8 mai dans une habitation d’un quartier huppé de Los Angeles, a annoncé la police américaine.

Les images diffusées par la police montrent les armes – fusils semi-automatiques, de chasse ou à pompe, revolvers et pistolets de différents calibres – alignées dans l’allée de la maison cossue, située près du célèbre Sunset Boulevard, dans le quartier de Holmby Hills.

La police locale et l’agence fédérale chargée du contrôle des armes, des explosifs, du tabac et de l’alcool (ATF) ont perquisitionné la maison après avoir reçu un renseignement anonyme selon lequel un homme y vendait des armes « hors du cadre de son permis de port d’arme », selon un communiqué de l’ATF.

« Le paradis des collectionneurs »

Outre cet arsenal, les agents ont découvert « un grand nombre de matériels et d’outils servant à fabriquer des armes », a expliqué l’agence fédérale. « C’était le paradis des collectionneurs », a assuré à l’Agence France-Presse (AFP) une source policière en décrivant la découverte. Selon des médias locaux, certaines des armes saisies sont modernes, mais d’autres ont plus de cinquante ans, et certaines seraient même des antiquités remontant à la guerre de Sécession (1861-1865).

Le propriétaire de l’arsenal, Girard Damien Saenz, 57 ans, se trouvait chez lui et a été arrêté. Il risque des poursuites pour infraction à la loi californienne sur « le transport, la vente, le don ou le prêt d’un fusil d’assaut », a déclaré Chris Ramirez, porte-parole de la police de Los Angeles. Girard Saenz a été remis en liberté jeudi matin contre une caution de 50 000 dollars (près de 45 000 euros).

Selon Ginger Coburn, porte-parole de l’ATF, M. Saenz dispose bien d’un permis de collectionneur, qui ne fixe pas de limite à la quantité d’armes qu’il détient. Mais un tel permis n’autorise pas à faire commerce d’armes à feu, a-t-elle souligné. Les enquêteurs sont encore en train d’examiner les preuves avant de décider de la nature des éventuelles accusations qui seront retenues, a dit la porte-parole à l’AFP.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Fusillades : aux Etats-Unis, l’héroïsme de deux victimes éclipse le débat sur les armes à feu

Proche de la villa de Jay-Z et Beyoncé

« Nous allons remonter la trace de toutes les armes pour voir où elles ont été achetées et par qui. Nous allons aussi utiliser la balistique pour déterminer si certaines armes ont servi à commettre des crimes », a expliqué Mme Coburn. « Je n’avais jamais vu autant d’armes en trente et un ans de carrière », a relevé le porte-parole de la police, se disant encore plus surpris de les découvrir dans un quartier huppé.

Il aura fallu plus de quinze heures et une trentaine de membres des forces de l’ordre pour fouiller la maison où étaient entreposées les armes, les recenser et les évacuer, ont détaillé les autorités.

L’imposante demeure est située dans les collines de Los Angeles, à proximité de la célèbre Playboy Mansion fréquemment visitée par les touristes, et à moins de deux kilomètres de la villa de Jay-Z et Beyoncé. La maison appartient à Cynthia Beck, qui a eu plusieurs enfants avec Gordon Getty, fils du milliardaire J. Paul Getty. Selon les médias locaux, Mme Beck possède avec Girard Saenz plusieurs biens immobiliers.

D’après des études sur la circulation des armes aux Etats-Unis, il y a en moyenne plus d’une arme à feu par habitant dans le pays, enfants compris, et les Américains posséderaient à eux seuls environ 40 % des armes vendues dans le monde.

Source le Monde



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com