Nouvelle constitution : Alpha Condé au pouvoir jusqu’à l’âge de 104 ans, Dixit Lansana Kouyaté

1051

« On ne pas accepter qu’on change la constitution à la tête du client…. »

Le débat sur la nouvelle constitution ou le troisième mandat continue de faire la une de l’actualité politique en Guinée. Et les positions se durcissent petit à petit. D’un côté les promoteurs qui se servent de leur position pour changer la constitution afin d’offrir un mandat à vie à Alpha Condé, et de l’autre côté les opposants qui comptent utiliser tous les moyens légaux pour barrer la route à ce « coup d’état constitutionnel ». Face à cette situation de statuquo, l’on pourrait craindre le pire  pour le pays les jours à venir.

Aujourd’hui, Le président du parti PEDN l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté était l’invité de la télévision africa24 dans l’émission « l’invité du jour ». Lors de cette émission, Monsieur Kouyaté comme à son habitude a abordé sans aucune ambiguïté plusieurs questions notamment celle sur le débat actuel de changement de constitution ou du troisième mandat. En répondant au journaliste, Selon le président de PEDN, c’est une question qui clive la classe politique « elle clive la classe politique guinéenne parce que le président élu en 2010 veut que ce sujet soit clivant, parce que simplement il ne veut pas respecter la constitution. Il a fait 9 ans au pouvoir, et arriver à 9 ans, il veut modifier la constitution. D’ailleurs dont le contenu de la nouvelle est connue : c’est à dire deux mandats successifs de six ans chacun. Imaginer, ça fait 12 ans,  s’il fait deux mandats et 12 ans plus 10 ans ça fera 22 ans et ajouter cela à son âge, ça fera 104 ans. Voilà tout ce qu’il veut nous offrir. Donc ça ne peut qu’être clivant. On ne pas accepter qu’on change la constitution à la tête du client…. Non seulement le moment  n’est pas opportun, mais il y a une chose que les gens ne savent pas. Ce ne sont des militaires qui ont imposé le CNT, parce qu’à l’arrivée des militaires au pouvoir, ils ont dissout l’assemblée…. Donc ce n’est pas eux qui ont imposé le CNT, c’est nous partis politiques, syndicat et société civile, les forces  vives de la nation. On les a demandé, on a dit qu’on ne peut pas aller aux élections sans une constitution. Ils ont fait la constitution, nos propres représentants étaient là. Après on s’est concerté entre nous et on a décidé  entre nous quiconque est élu président au plus tard dans les 6 mois après son élection, il soumet cette constitution à l’approbation du peuple. Le président a eu 6 mois, il a eu 1 an ….. il y a 9 ans il ne l’a pas changé » a-t-il répondu

Pour terminer, il ajoute que le peuple empêchera Alpha condé de changer sa constitution. « Je sais qu’il est décidé, mais le peuple aussi est décidé » a-t-il conclu.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com