Les pays d’Asie aux Occidentaux: « Nous ne sommes pas vos poubelles ». Et si les pays africains faisaient autant ?

257

L’Occident et ses méfaits sont aussi les objets de la colère de plusieurs pays d’Asie, qui ne veulent plus être envahis par les déchets étrangers.

Le quotidien britannique The Guardian rapporte que des tonnes de déchets indésirables se sont accumulées dans les ports des Philippines, d’Indonésie et du Vietnam depuis le début de l’année, tandis que d’énormes quantités de plastiques toxiques importés d’Europe et des Etats-Unis occupent d’immenses terrains à-travers la Malaisie.

Cette situation  commencerait à préoccuper plusieurs pays d’Asie du sud-est, dont certains gouvernements, dans le sillage de la Chine, qui a décidé l’année dernière de ne plus accepter certains déchets toxiques au nom de la protection de l’environnement, s’insurgent contre le fait que certaines exportations de déchets ne sont pas déclarées comme telles, et affirment, désormais, vouloir renvoyer ces déchets vers là d’où ils viennent, notamment aux Philippines, où le président Rodrigo Duterte a menacé, la semaine dernière, de rompre les relations diplomatiques avec le Canada, si Ottawa n’acceptait pas de reprendre 69 containers chargés de 1500 tonnes de déchets exportés vers les Philippines en 2013 et 2014, et même menacé de déverser ces déchets dans les eaux canadiennes, si le gouvernement n’intervenait pas.

D’après The Guardian, la mobilisation des pays d’Asie du sud-est pourrait obliger les pays occidentaux à gérer chez eux leurs propres problèmes de gestion des déchets, plutôt que de s’en décharger auprès des pays en développement…

Que dire alors des pays africains qui reçoivent aussi des tonnes de produits plastiques et toxiques venant de l’occident. C’est par exemple le cas de l’Afrique de l’ouest qui est devenue depuis très longtemps, une destination prisée  pour les géants du pétrole qui livrent de l’essence toxique dans les différents pays. Selon une enquête rigoureuse de l’organisation suisse Public Eye (ex-Déclaration de Berne) en septembre 2016, sur les carburants livrés sur nos sols, « la teneur du  en soufre est entre 200 et 1 000 fois supérieure aux normes européennes, les conséquences en matière de santé publique sont dévastatrices et les bénéfices pour les pétroliers sont considérables ». Sans oublier les produits toxiques importés et qui nuisent gravement à notre santé.

Comme les pays asiatiques, il est temps que les pays africains se réveillent pour mettre fin à cette situation dangereuse.

Avec AFP



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com