Commerce international : « terrorisme économique » de Trump dénoncé par Pekin

266

« Terrorisme économique » : ce sont les termes employés par Pékin jeudi pour décrire la guerre commerciale bilatérale lancée par le président américain Donald Trump à coup de droits de douane punitifs et de sanctions visant la Chine.

Dans un nouvel épisode de la guerre commerciale sino-américaine, Pékin hausse le ton et qualifie de « terrorisme économique » les initiatives américaines qui favorisent le conflit commercial dans lequel sont engagées les deux puissances, a déclaré jeudi 30 mai un diplomate chinois de haut rang.

« Nous sommes contre la guerre commerciale, mais nous n’en avons pas peur », a déclaré lors d’une conférence de presse le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhang Hanhui. « Nous nous opposons résolument à ce recours systématique aux sanctions commerciales, aux droits de douane et au protectionnisme. Cette instigation préméditée d’un conflit commercial constitue du terrorisme économique, du chauvinisme économique et du harcèlement économique à l’état pur. »

Sa déclaration revient à un moment où la Chine se montre de plus en plus offensive face à ce qu’elle considère comme des pressions intolérables de Washington à son regard.

La guerre commerciale entre les deux pays s’est intensifiée ces dernières semaines après que le président américain Donald Trump a accusé la Chine d’être revenue sur certains de ses engagements, alors que Washington et Pékin semblaient proches d’un accord commercial. La Maison-Blanche a alors décidé début mai de relever les droits de douane perçus sur 200 milliards de dollars (environ 180 milliards d’euros).

Pression sur Huawei, numéro deux des smartphones

Donald Trump a également renforcé la pression sur Huawei, le géant chinois privé des télécoms, numéro deux mondial des smartphones et leader planétaire de la 5G (la cinquième génération de réseau mobile).

Au nom de la sécurité nationale, une loi américaine interdit depuis l’an passé aux administrations fédérales d’acheter les équipements et services du groupe, ou de travailler avec des entreprises tierces qui sont ses clientes. L’administration Trump vient également d’interdire aux sociétés américaines de vendre des technologies à Huawei, mettant en péril l’approvisionnement crucial du géant chinois en composants électroniques made in USA.

« L’unilatéralisme et le harcèlement se développent et affectent gravement les relations internationales et les principes fondamentaux », a souligné Zhang Hanhui. « Ce conflit commercial aura également un impact négatif important sur le développement et la relance de l’économie mondiale », a-t-il averti lors d’une conférence de presse. « Nous avons la confiance et la capacité de protéger la souveraineté et la sécurité (…) de notre pays », a-t-il poursuivi.

Pékin menace de réduire l’exportation de terres rares, essentielles à la tech

Face à Trump, médias et responsables politiques chinois agitent désormais la menace d’une réduction des exportations de terres rares vers les États-Unis, ce qui pourrait priver les entreprises américaines d’une ressource cruciale.

Car la Chine assure plus de 90 % de la production mondiale de cet ensemble de 17 métaux, indispensables aux technologies de pointe et que l’on retrouve dans les smartphones, les écrans plasma, les véhicules électriques mais aussi dans l’armement.

Avec AFP et France 24



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com