Défense de la constitution: La section FNDC de la Loire Atlantique bat le pavé

383

Je suis très heureux de remercier tous les guinéens de la région des Pays de la Loire et de Nantes pour la forte mobilisation de ce dimanche 30 juin 2019 de 13h à 16h.

La coordination du FNDC de la Loire Atlantique m’a fait honneur de prononcer le discours à la fin de la marche pacifique devant la préfecture de la Loire Atlantique.

Discours de la manifestation pacifique du 30 juin 2019 à Nantes du Front National pour la Défense de la Constitution de la République de Guinée de la Loire Atlantique.

Mesdames et Messieurs les militants des associations des droits de l’Homme; des partis politiques et des associations guinéennes et panafricaines de la Loire Atlantique, Chers compatriotes de Nantes et de la région des Pays de la Loire, Chers compatriotes africains, Mesdames et Messieurs, chers camarades de lutte. Je suis très heureux au nom de l’équipe de coordination et à mon nom personnel de vous souhaiter la bienvenue. Merci pour votre présence à cette marche pacifique malgré la chaleur de ce dimanche. Et votre présence est la preuve qu’aucune intempérie ne peut avoir raison de l’engagement et de la volonté des citoyens debouts pour leur patrie.

Nous sommes réunis cet après-midi du 30 juin 2019 pour dénoncer la volonté de M. Alpha CONDE et son gouvernement de tripatouiller notre constitution du 7 mai 2010 ; ils veulent tailler notre constitution à leur mesure. Sans ambiguïté ni tergiversation, notre coordination FNDC Loire Atlantique dit NON AU REFERENDUM ET A TOUTE AUTRE FORME DE TRIPATOUILLLAGE DE LA CONSTITUTION DU 7 MAI 2010.

Chers compatriotes, Mesdames et Messieurs, Notre pays, la République de Guinée est en danger, notre héroïque et vaillant peuple du 28 septembre est menacé par des hommes et des femmes d’un pouvoir celui de M. Alpha CONDE et d’une mouvance politique le parti Etat RPG. Ces hommes et femmes dont les visages sont connus et les agissements sus doivent être stoppés, mis hors d’état de nuire pour la paix sociale et la stabilité politique de notre chère patrie la Guinée. Ces individus n’ont aucun respect ni pour la démocratie ni pour la liberté d’expression et toutes les autres libertés qu’ils avilissent depuis 2010, à l’élection de M. Alpha CONDE. Ces citoyens du pouvoir et du « cercle de l’abondance » qui se nourrissent du sang et de l’effort de notre peuple, agissent pour le plonger dans les ténèbres en maintenant un homme âgé, corrompu, et épuisé par l’exercice solitaire et hasardeux du pouvoir à la tête de notre pays. Eh bien nous disons NON, NON et NON !

Après neuf années de gestion catastrophique et chaotique de la chose publique caractérisée par l’assassinat de plus d’une centaine de jeunes manifestants ; le détournement et la concussion des deniers publics ; l’ethnicisation de l’administration publique ; la soumission et la transformation de l’armée nationale en une milice ethnique ; la précarisation des populations dans les zones minières et la dégradation avancée de l’environnement de ces zones etc. Ce sombre et lugubre tableau de notre pays est l’œuvre de Monsieur Alpha CONDE et ses gouvernements successifs. Et comme si cela ne suffisait pas, ils tentent désespérément à nous imposer une constitution que nulle ne connaît ni le contenu ni la provenance encore moins les concepteurs. En prenant acte de la volonté de son gouvernement à la suite du dernier conseil des ministres, ils viennent de jeter définitivement le masque et de déclarer ouvertement la guerre au vaillant et souverain peuple de Guinée.

Chers compatriotes, Mesdames et Messieurs, Ce funeste et honteux projet ne passera pas. Notre peuple ne se laissera pas imposer une nouvelle constitution dont l’unique finalité est la présidence à vie d’un président grabataire dont la seule réussite est d’empêtrer notre pays dans des dettes colossales et de brader nos gigantesques ressources minières aux multinationales qui ne contribuent même pas au développement local des territoires qui subissent les impacts de ces exploitations minières.

Notre vaillant peuple le refuse !

C’est pourquoi notre coordination de la Loire Atlantique réitère son opposition et réaffirme sa détermination pour empêcher le référendum pour une nouvelle constitution. Nous en appelons à la sagesse et à l’amour patriotique de la Guinée du président Alpha CONDE et de dire à ses hommes et femmes engagés dans ce projet suicidaire d’arrêter, de se ressaisir et de faire la paix avec eux et les autres. De se mettre au service de la paix et du développement de notre pays.

Monsieur Alpha CONDE vous pouvez mettre fin à ces violences qui commencent à gagner nos grandes villes et nos quartiers de Conakry. En faisant une déclaration solennelle de ne pas briguer un mandat supplémentaire à la fin de votre deuxième mandat.



Koly SOUARE

Correspondant au Canada


Commentaires

http-guineedirectinfos-com