Kankan : CAN 2019, l’élimination prématurée du Syli national suscite de la déception !

178

Après la défaite du Syli, le correspondant local d’Horizon Guinée dans le Batè a tendu son micro à certains supporters pour recueillir leurs impressions après cette débâcle.

Froidement battu sur le score net de 3 buts à zéro par les fennecs d’Algérie en huitième de finale de la CAN qui se déroule actuellement sous le pied des pyramides en Egypte, le Syli national de Guinée  sort par la petite porte. Une élimination non pas sans conséquence majeure, puisqu’elle a provoqué la déception de tous ses supporters à travers le pays.

Notamment  dans la commune urbaine de Kankan, les réactions et les commentaires des uns et des autres ne sont pas du tout tendres à l’encontre de la sélection nationale, le staff d’encadrement ainsi que la fédération guinéenne de football.

A en croire un de nos confrères journaliste à la radio Nabaya FM de Kankan, cette élimination de la Guinée, était bien prévisible.

«Cette prestation de notre équipe nationale a été pour le moins très décevante. Avant le match contre l’Algérie, en tant que supporter on avait l’espoir de gagner. Mais au fond de nous, on savait bien qu’on n’était pas capable de venir à bout des algériens qui se sont qualifiés enchainant trois victoires en trois matchs. Mais quand il s’agit d’aimer son pays, on n’a pas de choix». Nous a expliqué Cheick Mohamed Condé.

Selon les analyses de ce jeune étudiant Fayilou Soumaoro, qui a suivi le match au même titre que la quasi-totalité des 13 millions de Guinéens, le 11 national a fait un bon début de match avant de se faire démolir.

« La Guinée a bien débuté le match. Mais il a fallu de quelques instants avant que tous nos joueurs ne s’embrouillent sur le terrain entre eux. Les défenseurs n’ont pas stoppé les assauts des attaquants algériens notamment celui de leur dossard 9». A-t-il observé.

A son tour François Nyandan Koné, tient pour principal responsable de cette débâcle guinéenne à cette Can, le coaching.

« Moi je pense que l’entraineur est le premier responsable de ce qui est arrivé. Le milieu de terrain n’était pas bon, les défenseurs et les attaquants, on n’en parle pas. Même si on peut accuser le manque de détermination des joueurs eux-mêmes. Sinon les sud-africains ne seraient venu à bout des Egyptiens. Mais encore une fois, moi je crois que l’entraineur et les encadreurs sont les plus grands fautifs de cette débâcle. Ils n’ont pas envoyé une bonne sélection à la compétition». A-t-il dénoncé.

A noter que cette élimination prématurée du Syli de la Can 2019, selon de nombreux autres observateurs, en dit long sur la mauvaise gestion sportive qui règne depuis des décennies en république de Guinée.

Facely Sanoh, Correspondant d’horizon Guinée à Kankan.



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com