Mandat à vie de Lansana Conté : Les maladresses et Ambivalences de Cellou Dalein Diallo

229

Depuis plusieurs mois, le débat sur la nouvelle constitution et le troisième mandat fait la une de l’actualité en Guinée. Dans cette lutte, l’UFDG et son président Cellou Dalein Diallo sont opposés à ce coup d’état constitutionnel. C’est pourquoi depuis plusieurs semaines, le chef de file a entamé une tournée internationale pour galvaniser ses troupes mais aussi communiquer sur les risques que le pays court en cas de changement constitutionnel.

Dans ce combat médiatique, Cellou Dalein Diallo a commis plusieurs maladresses lors de ses entretiens avec les différentes chaines de télé. En réponse à la question : pourquoi soutenir un changement  constitutionnel au temps Conté et  combattre le même fait au temps Alpha ? Cellou Daillo avait déclaré lors d’un entretien sur une télévision française que le changement au temps Conté se justifiait par le fait qu’il était un bon président. Sur la même question, il a évoqué un autre motif en répondant au journaliste Mamadou Baldet de « Star vision ». Cette fois-ci, il justifie son soutien par le fait que la Guinée avait fait l’objet d’une agression le long de ses frontières en 2000.

Il s’est exprimé ainsi :

« Je vous aurai reproché si vous n’avez pas posé la question du troisième mandat. C’est une question d’actualité qui mobilise aujourd’hui tout le peuple de Guinée. Tout le peuple de Guinée est mobilisé aujourd’hui pour barrer la route aux promoteurs  du troisième mandat. Alors vous dites la question pourquoi avoir soutenu une modification de la constitution en faveur de Lansana Conté, et de condamner aujourd’hui une modification de la constitution en faveur d’Alpha Condé. Alors il faut faire un peu d’histoire. Vous vous souviendrez qu’en 2000, qu’en Septembre 2000, la Guinée a fait d’une agression à ses frontières, l’intégrité du territorial a été menacée, et d’ailleurs les auteurs de ces agressions existent aujourd’hui tout le monde le sait où ils sont. Beaucoup de nos préfectures frontalières ont été occupées. Grace au génie militaire  du général Lansana Conté qui était aussi président de la république, nous avons pu sauver l’intégrité nationale. Nous avons repoussé ces rebellions qui étaient venues de toutes les frontières. Nous avons grâce  au génie militaire cet homme préservé l’intégrité territoriale, la paix et l’unité de la Guinée… Le dernier mandat du président Conté  est arrivé à échéance, il y a des gens qui ont estimé qu’il fallait laisser ce militaire, ce général, qui avait sauvé l’intégrité territoriale de la Guinée, les richesses de la Guinée, qu’il fallait, qu’il reste là jusqu’à ce que les risques et menaces  qui étaient encore à nos frontières soient complètement éliminées. Je pense que ça se justifiait, parce qu’il y avait une menace et des risques sur la paix, l’unité du pays… Je dois dans ce cas, moi j’ai soutenu cette initiative » at-il déclaré avant d’ajouter «  Aujourd’hui nous ne sommes pas exposé à cela, nous avons besoin d’asseoir une démocratie qui puisse permettre une alternance démocratique. Qu’on ne puisse pas être obligé d’attendre la mort du chef de l’état ou un coup d’état militaire pour changer de régime » a t-il conclu.

Après ces différentes sorties ponctuées de maladresses et d’ambivalences, pour beaucoup d’observateurs de la vie politique guinéenne, elles sont révélatrices du manque de professionnalisme de l’équipe de communication de Cellou Dalein Dialo. Pourtant principal parti de l’opposition qui aspire à gouverner la Guinée. Certains estiment  qu’il devrait  axer sa défense sur les dispositions juridiques d’alors, en ce sens que « que la durée et le nombre de mandats présidentiels ne faisaient pas partie des dispositions intangibles de la Constitution de 1990 ». Corrigera-t-il ces maladresses ? les jours à venir nous édifieront.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com