Urgent: L’ancien président de la Cour Constitutionnelle Kèlèfa Sall est décédé

528

L’information vient de nous parvenir, Kèlèfa Sall a rendu l’âme ce Samedi, 27 Juillet à Conakry.


Évincé par une motion de défiance adressée à l’assemblée nationale par  huit des neuf conseillers siégeant à la Cour Constitutionnelle l’accusant(ou sous prétexte, c’est selon!) d’être à l’origine du dysfonctionnement de la Cour avec une série de griefs à son encontre, l’éviction de Kèlèfa Sall fût entérinée par un décret du Président Alpha Condé lu sur les antennes de la télévision nationale le 3 Octobre 2018, confirmant ainsi son remplacement par Mohamed Lamine Bangoura.

L’auteur de la célèbre phrase tirée de son discours du 14 décembre 2015 lors de la prestation de serment d’Alpha Condé avait alerté celui-ci:
«Gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes, car si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant»

Pour beaucoup, notamment l’opposition et la société civile, Kèlèfa Sall aurait payé les frais de son discours  et son opposition sur un éventuel débat sur une modification de la constitution dans le but de permettre au président guinéen de briguer un troisième mandat, d’où son remplacement.

Selon le chef de file de l’opposition et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo qui a réagi sur son compte twitter : « Kèlèfa n’a pas survécu à l’injustice et au coup de force d’Alpha Condé »

Pour Aliou Bah, président de l’organe provisoire du MoDel qui a aussi réagi via son compte Facebook:

« Aucun imposteur ne doit défiler dans la famille de Kèlèfa Sall pour des salutations hypocrites »

Les guinéens reconnaissent en Kèlèfa Sall un symbole de l’audace, de la fermeté et défenseur de Droit à toute épreuve. 



Koly SOUARE

Correspondant au Canada


Commentaires

http-guineedirectinfos-com