Maison mal acquise : Le fils du président Alpha Condé serait-il dans le collimateur de la justice française ?

4346

Les biens mal acquis (BMA) sont, selon le Centre national de coopération au développement (CNCD), en Belgique, « tout bien meuble ou immeuble, tout avoir ou fonds susceptible d’appropriation privative soustrait illégalement du patrimoine public et qui a pour effet d’appauvrir le patrimoine de l’État. ».

En Afrique, ce phénomène est devenu monnaie courante. Dans bien des cas, les chefs d’état, leurs entourages ou leurs ministres s’offrent des villas ou autre appartement luxueux à prix d’or dans des quartiers huppés en occident. Et souvent, les sources de ces fonds seraient douteuses.

C’est le cas actuellement du fils du président guinéen. Mohamed Condé aurait depuis un moment des ennuis juridiques en France dus à ses dépenses colossales.

Selon notre confrère Mandian Sidibé est poursuivi pour raisons de dépenses abusives

« Poursuivi pour raisons de dépenses abusives, notamment pour avoir distribué des centaines de cartons de champagne dont la bouteille coûte un peu plus de mille euros à l’occasion de la récente célébration de son anniversaire, Mohamed Alpha Condé vient également d’être épinglé pour l’achat d’un somptueux immeuble en plein cœur de Paris, dans le quartier de la Villette à Porte-de-Pantin, dix-neuvième arrondissement de la capitale française » a écrit notre confrère  Mandian Sidibé dans les colonnes de nrgui.com

Pour étayer ses propos, il donne des indications claires pour tous ceux qui doutent de se affirmations.

« Pour ceux qui doutent de mes affirmations, il vous suffira d’emprunter le Métro de Paris sur la ligne5 et demander l’immeuble litigieux appartenant à Papa (sobriquet de Mohamed Alpha Condé dans son quartier), le fils du Président de Guinée-Conakry.

A dire vrai, rares sont les Chefs d’Etat africains susceptibles de s’offrir le luxe d’acquérir une telle bâtisse dans ce quartier très huppé (sic, ndlr) de Paris. C’est justement dans cette logique qu’il est exigé de Mohamed Alpha Condé, en tant que Français, de justifier l’origine de sa richesse » a-t-il ajouté.

 Selon toujours notre source, en attendant que le fils du professeur Alpha Condé  « apporte des clarifications à ses sources de revenus, justifiant son actuel train de vie, la maison fait l’objet de saisie ».

Cette affaire relance la problématique de la dilapidation de nos fonds publics. Mais comme le dit l’autre : «  un bien mal acquis ne profite à jamais »

 Avec  www.nrgui.com



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com