BACCALAUREAT 2019 : Kouroussa affiche l’un des plus faibles taux d’admissions en Guinée, seulement 1,82% d’admis!

586

Les résultats du baccalauréat unique session 2019, ont été divulgués ce lundi 05 Août. Le taux de réussite pour cet examen sur le plan national qui est de 24 ,38 %. La préfecture de Kouroussa quant à elle affiche l’un des taux de réussite les plus faibles du pays, en effet sur un effectif de 659 candidats présentés, c’est seulement 12 admis que la localité a enregistrée, les autorités éducatives parlent d’un échec massif.

Cette année au compte du baccalauréat unique session 2019, la préfecture de Kouroussa n’a pu enregistré que 1,82% comme taux de réussite de cet examen soit 12 admis sur 659 candidats ayant affronté l’examen. Mamady Condé est le directeur préfectoral de l’éducation.

« Le baccalauréat unique session 2019 à Kouroussa, les statistiques sont les suivantes au niveau des trois options, les sciences sociales avaient présentés 240 candidats dont 38 filles, dans cette option le nombre admis est de 9 candidats dont une fille, de l’autre coté en sciences expérimentales on a présenté 262 dont 106 filles également un admis, 0 fille. En sciences mathématiques, les candidats étaient au nombre de 159 et dont 28 filles, nombres d’admis 2 dont zéro fille, donc la statistique est entre autre, ont effectivement composés 659 candidats  dont 172 filles, le nombre total admis 12 dont une fille soit un pourcentage de 1,82%. » A-t-il noté.

Pour le numéro un de l’éducation de la ville  natale de l’écrivain guinéen Camara Laye, ces résultats sont un échec massif.

« Ces résultats ne sont pas du tout appréciables, et c’est un échec massif dans notre localités et qui s’explique par plusieurs facteurs » A-t-il dit.

Pour finir, il a donné plusieurs raisons qui expliqueraient ce faible résultat obtenu à Kouroussa: « Plusieurs causes sont à la base de cet échec, comme vous le savez les dispositifs mis en place par le ministère en charge de l’éducation par rapport à la gestion des examens, les interdits ont été dictés dans les ateliers régionaux préparatoires et les surveillants ont été largement sensibilisé par rapport à ces interdits, idem du côté des candidats aussi, mais vous savez les gens sont habitués à ce qu’ils doivent faire normalement et c’est ça qui a joué » A-t-il mentionné.   

Enfin, il faut  souligner que cette année le taux d’échec au  baccalauréat est constaté sur toute l’étendue du territoire national.  

FACELY SANOH, correspondant régional  d’HorizonGuinee.com à Kankan.



Avatar

Journaliste, correspondant à Kankan, Guinée


Commentaires

http-guineedirectinfos-com