Respect des critères de convergence de l’ECO : le 1er vice-gouverneur de la BCRG parle la position de la Guinée

286

Pour respecter la date butoir pour la création de la monnaie unique dans l’espace CEDEAO, les responsables des Etats membres multiplient des rencontres pour évaluer le niveau d’évolution de chaque pays en matière du respect des critères de convergences. C’est dans cette optique que Conakry abrite depuis le 16 août une série de rencontres avec les délégués des 7  pays membres.

A cette occasion, le premier vice-gouverneur de la banque centrale de la république de Guinée, Nianga Komata Goumou  donne des précisions dans  une interview accordée à notre rédaction, ce jeudi 22 aout 2029 à l’hôtel  kaloum.

Selon lui, toutes ces réunions veulent dire que les pays membres devraient mieux se gérer , mieux travailler pour arriver à des critères de convergences qui permettent à ces pays d’arriver à la monnaie unique qui est l’ ECO. « La monnaie unique est attendu en 2020.  C’est  cela que les réunions de maintenant sont très accélérées de manière à ce que les pays comprennent là où ils sont, de manière à ce que chacun prenne un effort dans son pays pour atteindre  ces critères »

 Poursuivant, il a précisé que pour arriver à la monnaie unique, il y a une convergence qui est attendue.  « Les pays doivent remplir un certain nombre de critères, il y a des critères qu’on appelle de premier rang  et de second rang.  Les critères de premiers rang sont les réserves internationales, l’inflation, l’endettement de l’Etat dans les lignes de la banques centrale.   Et puis, il y a les critères de second rang qui ne sont pas  beaucoup importants, mais, on doit qu’a même les respecter ».

Toujours dans le même d’ordre d’idée, il a signalé que les Chefs d’Etats ont demandé de remplir les critères de premier rang pour aller à la convergence. Selon lui,  la Guinée a rempli un certain nombre de critère  mais,  tout n’est pas encore joué  parce que dit-il, le critère de l’inflation nous avons atteint,  le critère de réserve d’échange nous avons atteint aussi.  L’animal qui est difficile, c’est le critère de l’endettement de l’Etat. On rentre à des  moments après on sort, mais on fait des efforts  pour attraper ce critère.  « Pendant toutes nos revues qu’on a eues à faire avec le fond monétaire  ce critère est bon », ajoute-t-il.

Pour terminer, il a dit clairement que tous les pays membres ne peuvent jamais respecter les critères au même moment. « Dès que  l’économie est favorable dans un pays, le pays atteint les critères et dès que ça chauffe, le pays sort des critères », conclut-il.     



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com