L’ouverture de la 3ème session ordinaire de l’INIDH : DR Alya Diaby interpelle les autorités pour la tenue du procès de 28 septembre

68

Ce vendredi, 6 septembre 2019, la 3ème session ordinaire de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH) est ouverte à Conakry. A cette occasion, le président, Dr Alya Diaby a lancé un appel à l’endroit des autorités compétentes à la tenue du procès du 28 septembre 2009 dans les meilleurs délais.
D’abord, le premier responsable de l’INIDH a rappelé que le trimestre qui s’achève en ce mois de septembre, correspond au 10ème anniversaire des événements douloureux du 28 septembre 2009.
Selon lui, cet anniversaire n’est pas à fêter mais à regretter malgré la lenteur du procès tant attendu. « Nous en appelons aux autorités compétentes à la tenue de ce procès dans les meilleurs délais », déclare-t-il.
Concernant, la récente sortie médiatique du président de la république à l’adresse de la Nation, Dr Alya Diaby souligne que tout porte à croire qu’on s’achemine vers la reforme des institutions. « À ce propos, notre société devra mettre en priorité la justice et les droits de l’homme qui sont, à notre avis, les impératifs de la respiration des temps modernes dont l’universalisme n’efface pas les particularismes » a-t-il souhaité.
Il a enfin rappelé que l’INIDH a été saisi par un groupe de citoyen dénommé l’Union pour la défense des sinistrés de Souapiti (UDSS) qui soutiennent que les droits des populations riveraines touché par le projet d’électrification, notamment les planteurs et les éleveurs n’ont pas été indemnisés et que les populations déplacées n’ont pas été recasées dans le respect des normes d’habitabilité et conformément aux engagements du gouvernement.



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com