Kankan: Nanfo Ismaël Diaby se plaint d’être victime d’une mise en quarantaine médiatique!

154

Depuis qu’il a été sanctionné par les autorités religieuses de la place, pour avoir dirigé une prière musulmane en langue du terroir Maninka-kan au détriment de l’Arabe, Karamô Nanfo Ismaël Diaby est devenu plus que la peste pour de nombreuses entreprises médiatiques du pays. Dans une de ses déclarations ce jeudi, 12 septembre 2019, il a alerté contre une campagne de musellement dont il serrait victime visant à le réduire au silence. Dans son collimateur, la radio Baobab et Espace FM.

« Je fais face à de nombreuses difficultés ici. Je pensais que la radio est pour tout le monde. La prière en langue du terroir a indigné plusieurs personnes. Le lieu où j’étais au rond-point Kefina pour vendre des produits, le propriétaire de ce bâtiment m’a viré de son local. J’ai donc décidé de faire mon commerce chez moi à Bordo. Je suis allé voir des radios pour qu’elles passe le communiqué. Mais hélas, elles ont catégoriquement refusé. La première c’est Baobab FM. ils m’ont dit que sur n’importe quel message comportant mon nom ne peut passer sur leurs ondes. C’est le directeur qui me l’a dit. La radio futur média qui faisait passer mes spots, a reçu des menaces pour qu’elle cesse la diffusion. Je suis allé voir la radio Espace, on m’a aussi refusé mes communications. J’aimerais bien savoir, pourquoi ? Pourquoi les citoyens ne peuvent pas s’exprimer librement ? N’y a donc t-il pas de loi en Guinée ? J’aimerais bien le savoir ». S’est-il alarmé.

Facely Sanoh, correspondant régional d’horizon Guinée à Kankan.



Avatar

Journaliste, correspondant à Kankan, Guinée


Commentaires

http-guineedirectinfos-com