Décision des chefs d’Etats africains sur la limitation du mandat : Dr Ousmane Kaba réagit

192

Lors du forum de Niamey (Niger), tenu la semaine dernière, sur la  limitation des mandats présidentiels.  Mamadou Issoufou et ses homologues ont exigé le respect de la constitution en Afrique. Ce lundi, 7 octobre 2019, Dr Ousmane Kaba, président du PADES s’est prononcé sur cette  décision. Il l’a fait savoir dans l’émission ‘’les GG’’ chez nos confrères d’espace FM.

Dans son intervention, Dr Ousmane Kaba a déclaré que c’est une bonne chose pour l’Afrique. « C’est  une bonne chose et que l’Afrique a murie. Parce que, beaucoup de guinéens commettent la même erreur, de penser que ce système a marché en 2001 et qu’on aura le même système en 2019.  Alors que,  la situation du pays a changé ».

Selon lui, l’Etat n’a plus le monopole d’information. « En 2009, il n’y avait pas de radio libre, ni de télévision libre. En 2001, l’internet n’était pas dans tous les foyers. Donc, le monopole de l’Etat dans l’information s’est éclaté complètement. Aujourd’hui, nous sommes avec une nouvelle génération,  qui est plus connectée, qui sait ce qui se passe dans le monde. Cette nouvelle génération a une nouvelle force, c’est la démocratie et il n’y a pas de démocratie sans alternance. Donc, les conditions ne permettent plus de faire une présidence à vie », a-t-il précisé.

Pour finir, le président du parti des démocrates pour l’espoir (PADES) a dit ceci. « Je suis très content que ce message soit venu des autres pays africains et au nom de l’Europe. Parce que, ces pays sont inquiets. Quand il s’agit de la déstabilisation de la Guinée, ce sont tous ces pays qui sont touchés », conclut-il.



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com