Insécurité: Un policier froidement assassiné par six bandits à Sanoyah ( Coyah)

118

Selon le journal de 20h de la RTG du 08/10/2019, six bandits ont fait irruption dans la concession familiale de l’adjudant Alama Traoré sise à Sanoyah dans la commune urbaine de Coyah. Au cours de l’attaque, le policier a reçu deux balles qui lui ont été fatales, et a rendu l’âme sur place.

L’adjudant Alama Traoré était en service à la sécurité routière de Bambeto dans la commune de Ratoma. Très ému, son beau explique les circonstances du drame. « Il était 3h du matin, j’ai entendu des bruits, j’ai entendu la voix de ma fille. Elle dit papa, il faut ouvrir la porte, j’ai dit qu’est ce qui ne va pas ? J’ai entendu des bruits de ta maman, elle est malade ? Non elle dit ce n’est pas ça. Ce sont des bandits qui sont venus. Elle dit papa il faut ouvrir la porte. Je vais ouvrir ils vont tous nous tuer. J’ai bousculé la porte, la porte ne s’est pas ouverte. J’ai tout fais. C’est ainsi que mon beau a ouvert sa porte, il a qu’est-ce qu’il y a ? Ils ce n’est pas toi qu’on est venu chercher, il faut rentrer si non on va te tuer… ils ont tiré deux balles sur lui. Il a crié et les bandits ont pris la fuite » a-t-il déclaré au micro de nos confrères de la RTG.

Au-delà de cet assassinat, force est de constater que l’insécurité devient galopante en Guinée. Et la ville de Coyah a enregistré plusieurs attaques à main armée ces deux derniers mois.

Pour l’instant, les causes de l’assassinat ne sont pas élucidées et une enquête a été ouverte.

L’adjudant Alama Traoré laisse derrière lui une veuve et un enfant de 7 ans



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com