Conakry : plusieurs centaines de militaires auraient été arrêtés ?

5050

Elles sont nombreuses   des femmes qui  se  plaignent qu’elles ont perdu de vue  leurs maris. Voilà en quelque sorte, les rumeurs qui flottent sur les réseaux sociaux en Guinée.

Selon les informations qui circulent sur les réseaux « plus de 500 militaires auraient été arrêtés à Conakry pour avoir refusé de faire la répression, lors de la manifestation du FNDC ».

Mais, cette information serait démentie au sein des autorités militaires. « Ce n’est pas possible, ça ne peut pas se faire sans que l’on ne soit informée », précisent-elles.

Elles mettent, disent-elles « au défi tout citoyen de donner ou de communiquer un seul nom de militaire qui aurait été arrêté ou même inquiété, pour avoir refusé de rejoindre même son poste au nom de la répression probable planifiée ».

Enfin, elles ajoutent, nous citons : « Si tel était le cas, l’état-major général des armées ou la justice militaire aurait informé depuis lors à travers un communiqué. C’est de la diversion pure et simple », a martelé une haute autorité militaire, avant de conclure par : « occupez-vous de vos affaires, ceux qui veulent semer de l’intox, ne vont pas prospérer », ont-elles insisté.

Nous reviendrons sur informations afin d’apporter plus de détails dans nos prochaines publications



Avatar

Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com