Pourquoi la réception du président demain est une marche de la honte ? (Alexandre Naïny BERETE)

554

Je n’ai aucun doute sur la mobilisation de demain et sur le fait que le PRAC est un homme du peuple. Cependant, la marche projetée demain jeudi pour son retour est une honte pour le pays. Pour trois raisons simples :

– Primo,

Parce que le Pr. Alpha Condé est le président de tous les guinéens. A ce titre, il ne doit pas se prêter au jeu des opposants qui consiste à cliver le pays. Il est le président des amoulanfé, des alanmanè et même des non- alignés, les anawotagui.

– Secundo,

On interdit souvent aux opposants de marcher sur l’autoroute Fidel Castro au motif que c’est le point névralgique de Conakry. En quoi la marche de demain peut-elle changer cette donne ? Autrement, si on autorise la marche de demain sur cette partie de Conakry, il ne faut pas s’étonner que les opposants en fassent la même demande pour leur prochaine sortie. Leur refuser reviendrait à du deux poids deux mesures.

– Tercio,

La paralysie de l’Etat

Il semble que l’Etat va s’arrêter de fonctionner demain. Tous les hauts commis de l’Etat vont déserter les bureaux demain pour accueillir le Fama non pas par conviction mais par devoir de loyauté. Et ce sont les usagers du service public qui en paieront l’addition. Sans compter la mobilisation des nombreux moyens de l’Etat liée à l’organisation d’un tel évènement.

Un mélange des genres qui engloutissant la clarification

La caractéristique principale des pouvoirs en Afrique est qu’on n’arrive pas à faire la différence entre l’Etat et le parti au pouvoir. Le plus souvent, les appareils de l’Etat deviennent les tentacules du parti présidentiel, et les membres de ces structures étatiques deviennent de facto des militants du parti par voie de conséquence. Cet accueil du chef de l’Etat demain s’inscrit dans cette perspective-là. On ne sait finalement pas quelle est la structure organisatrice de cette marche de demain jeudi. Est-ce le parti au pouvoir, est-ce la CODENOC coalition pour la nouvelle constitution ? Ou est-ce le gouvernement ?

Ce qui est sûr, c’est que toutes ces entités citées seront mobilisées demain pour la même circonstance. Cette confusion n’aide pas à la clarification et donne du grain à moudre à ceux qui pensent que notre administration se politise de jour en jour alors qu’elle devrait être au-dessus de la mêlée politique. L’administration est pour tous les administrés quel que soit leur appartenance politique ou religieuse. Enfreindre à ce principe, c’est glisser inexorablement vers un chemin interdit par les règles démocratiques.

Pour ces trois raisons qui ne sont pas exhaustives, même si l’on peut comprendre la tentation de ne pas laisser le terrain aux opposants, la marche de demain est celle de la honte. La mouvance présidentielle aurait pu organiser une autre manifestation mais pas liée à la personne chef de l’Etat.

Pour moi une simple phrase du camp présidentiel aurait suffi à répondre à la marche du FNDC de jeudi dernier. Cette phrase est celle-ci : « Si vous pensez que le peuple est de votre côté, alors pourquoi craignez-vous le référendum ? »

Par Alexandre Naïny BERETE

Source Mosaïque Guinée



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com