Divers : Au Ghana une jeune fille violée et filmée par 4 garçons

981

 S’il est vrai que les réseaux constituent aujourd’hui un moyen de communication rapide et « sur », force est de constater que son utilisation  devient parfois de plus en plus problématique, peuvent avoir des conséquences néfastes. Selon un article de http://monetiweb.com/ publié le 1 Février dernier : « la création de Whatsapp, Viber, Skype, Facebook… incarne le paroxysme de la liberté d’expression. C’est la fin des sujets « tabous » et l’enterrement des cultures et traditions. Le sexe devient le plus important centre d’intérêt de la plupart des débats entre jeunes. Il mobilise leur attention et leur détourne des objectifs qui engagent plutôt leur avenir ». Cette explication décrit exactement le phénomène qui s’est déroulé au Ghana il y a quelques temps suite au viol d’une jeune fille par 4 garçons, dont les images se sont retrouvées sur les réseaux sociaux.

 Selon nos confrères d’Afrikamag, les médias sociaux au Ghana  étaient en pleine ébullition après la publication d’une vidéo devenue qui était très virale montrant 4 jeunes garçons en train de violer une jeune fille. Le crime aurait eu lieu à Kumasi, la capitale de la région d’Ashanti, au Ghana, et les violeurs s’exprimaient dans la langue Twi.

« La vidéo montre des garçons maîtrisant la fille au sol, puis tour à tour la viole, pendant qu’elle lutte pour s’arracher des griffes de ses bourreaux. Un garçon nu enlevait les sous-vêtements de la jeune fille puis a écarté ses jambes pour la pénétrer.

On voit également dans le film l’un des garçons assis près de la tête de la jeune fille lui tenant la tête afin de la garder immobile pendant qu’elle se fait violer.

On peut bien entendre la jeune fille pleurer, pendant qu’elle lutte pour fermer les jambes en même temps pour empêcher le garçon de la violer. Le premier garçon réussit à satisfaire ses envies et cède la place à ses autres amis.

La vidéo de deux minutes aurait été enregistrée par l’un des garçons.

La police, via un communiqué de presse, a déclaré “une vidéo de ce qui semble être un viol collectif impliquant une jeune femme et au moins cinq hommes circule sur la toile. Vu la gravité de l’acte, comme le montre la vidéo, une équipe spéciale d’enquête a été constituée au siège du CID pour analyser la vidéo dans le but d’identifier les personnes impliquées et les arrêter pour que les procédures légales nécessaires soient activées”, a déclaré la police ».

La police a réussi à arrêter 3 des violeurs qui sont tous des élèves.

Les mêmes scenarios se sont déroulés dans plusieurs pays, c’est pourquoi l’utilisation des réseaux sociaux doit être bien enseigné aux jeunes afin d’éviter des dérapages entrainant des peines de prison.

Avec Afrikmag



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com