On ne peut pas continuer à tuer des Guinéens sans qu’il n’y ait Justice : Dixit maître Traoré après le massacre de plusieurs manifestants

251

Le mois d’octobre a été très meurtrier en Guinée, plusieurs manifestants ont été tués lors des différentes manifestations. Des actes condamnés par l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats maître Traoré a réagit

« Au regard du nombre élevé de morts – une centaine depuis 2010 – lors des multiples manifestations politiques, il est juridiquement et humainement inacceptable que l’État ne mette pas en œuvre tous les moyens nécessaires et appropriés pour faire la lumière sur cette tragédie. C’est une obligation pour lui.

Si ce sont les manifestants qui tirent les uns sur les autres, il est nécessaire que leur responsabilité soit établie. Cet effort de justice pourrait être facilité par les rapports d’autopsie qui viennent d’être établis dans le cas des jeunes tués le 14 octobre et les jours qui ont suivis et par les récentes déclarations d’un ministre de la République sur une radio de la place. L’impunité entraine toujours la répétition du crime. Quels que les soient les auteurs de ces crimes, ils doivent être démasqués. On ne peut pas continuer à tuer des Guinéens sans qu’il n’y ait Justice. Paix aux âmes de ceux qui ont déjà rejoint leur dernière demeure et à celles de ceux seront inhumés aujourd’hui ».

Maîtres Traoré s’interroge encore après la répression du cortège funèbre « Pourquoi chercher alors à disperser un cortège funèbre qui ne menaçait aucunement l’ordre public si ce n’est dans le dessein de faire encore des morts et de montrer qu’on est prêt à tout pour réduire au silence tout le monde? Personne n’a vu un seul citoyen avec une arme. Pourquoi deux morts encore ? Un jeune disait à peu près ceci aujourd’hui  » vous tuerez peut-être beaucoup de personnes. Mais il y aura toujours des Guinéens qui auront encore la force et le courage de dire AMOULANFÉ ». L’État doit y réfléchir. Les forces de l’ordre sont sans doute prêtes à franchir toutes les limites dans la répression. Mais la détermination de millions de Guinéens opposés à une présidence à vie est intacte et ne peut qu’être décuplée par la multiplication des actes de violences ».

En attendant qu’une enquête soit ouverte pour situer les responsabilités et punir les coupables, Plusieurs continuent de pleurer suite à disparition de leurs enfants.



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com