Kankan : une femme balance le fils de sa coépouse dans un puits avant de se faire arrêter !

174

C’est une histoire peu probable ! Mais les faits sont bel bien avérés. Ça se passe à Bordo, l’un des grands quartiers périphériques de la commune Urbaine de Kankan. Un petit garçon âgé de seulement 5 ans, confié à sa marâtre, s’est fait cruellement assassiné par cette dernière qui ne nie pas avoir volontairement poussé cet enfant dans un puits. Le fait remonte à ce lundi 05 octobre 2019, le corps complètement noyé du jeune garçon nommé Ibrahima Sanoh a été repêché dans la nuit du lundi. Arrêté et confié aux services de sécurité, aujourd’hui le dossier de  Dame Diaka Traoré a été déféré sur la table du procureur de la république qui nous a donné d’amples précisions sur cette affaire.

«  Le jeunes Ibrahima Sanoh âgé de 5 ans a été retrouvé mort dans un puits. Sa présence dans ce puits à alerté les officiers enquêteurs qui après avoir repêché le corps de l’enfant, n’ont constaté aucune trace de violence, c’est ainsi qu’ils se sont posé des questions. Ils ont approfondi les enquêtes, son père Amadou Sanoh auditionné à cet effet a dit qu’il ne connait rien de cette affaire et  qu’il faut demander à sa seconde épouse Mme Diaka Traoré à qui l’enfant a été confié. Cette dernière auditionnée,  a répondu effectivement que c’est elle qui a pris l’enfant par les bras et l’a jeté dans  le puits…». A déclaré Aly Touré Procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan.

Une procédure a été engagée. Un jugement est prévu dans  un mois. Dame Diaka  Traoré âgée à 19 ans, a un pretexte. Elle dit être possédée par des diables. Mais pour le procureur Aly Touré. Elle ne présente aucun signe de dépression mentale et rien ne justifie son acte.

« C’est un acte criminel qui ne dit pas son nom. Elle dit que parce qu’elle n’a pas d’enfant, elle a pris l’enfant de sa coépouse pour l’entrainer dans le puits à l’effet de lui donner la mort. C’est des crimes qui ne peuvent restés impunis. Elle ne présente aucun signe de maladie psychologique. Elle déclare qu’elle est atteinte de maladie de diable qui lui fait faire des crises… Mais ça ne saurait motiver son acte. C’est pourquoi la procédure a été instruite. Nous avons requis l’ouverture d’une information pour les faits d’assassinat contre Madame Diaka Traoré et probablement dans un mois le dossier sera jugé devant tout Kankan ». A-t-il assuré.

Facely Sanoh pour Horizon Guinée



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com