Oumar Pathé Barry : Les béquilles d’un handicapé contre l’imposture d’un vieux de 81 ans.

282

« Ce n’est pas le fait que j’ai un pied coupé qui fait de moi un handicapé. Pour moi cela se passe dans la tête ».

lors de la manif du 07 Novembre 2019

Lors de la dernière manifestation du FNDC le 7 Novembre dernier, l’image d’un jeune homme sur des béquilles avait fait la une des réseaux sociaux.  Oumar Pahté Barry avait parcouru plusieurs kilomètres pour dire non au changement de la constitution, non au troisième mandat. Le courage, la conviction et la détermination de ce jeune manifestant  ont été unanimement saluées par les internautes et les manifestants. Notre rédaction est allée à sa rencontre dans son lieu de travail à Kipé où il gère une cabine de transfert.

Interview

HorizonGuinee: Bonjour Monsieur Oumar Pathé Barry

Oumar Pathé Barry: Bonjour Horizon Guinée

Horizon Guinée: Parlez-nous de vous (Naissance Cursus scolaire)

Oumar Pathé Barry: Je suis né à Télémélé. J’ai commencé mes études primaires dans mon village natal « horè kirè », district Ley Leggeul, sous-préfecture de Sarekaly dans Télimélé. J’ai fait mes études là-bas et lorsque j’ai eu le BEPC, je suis venu à Conakry. J’ai fait le lycée au groupe scolaire Safia école où j’ai obtenu mon Baccalauréat. Après l’obtention du baccalauréat unique en 2015, j’ai été orienté dans une université privée  du nom de Mathma Gandhi où j’ai fait l’Administration des affaires et la gestion des ressources humaines comme spécialité. J’ai obtenu ma Licence en 2017.

HorizonGuinee: Vous étiez parmi les milliers de manifestants le jeudi passé. Qu’est-ce qui vous a motivé à marcher?

Oumar Pathé Barry: Ce qui m’a motivé à marcher avant hier est lié à beaucoup de chose. Premièrement c’est juste pour défendre nos droits parce que la Constitution est un droit. Deuxièmement c’est le fait que j’ai été marqué par le comportement de nos forces de l’ordre qui nous ont gazés le lundi passé (Faisant allusion aux jours d’enterrement des 11 victimes). J’étais dans le cortège et cette attitude m’a tellement touchée. Et donc j’ai décidé de me joindre ce jeudi aux marcheurs du FNDC.

Horizon Guinée: Avez-vous l’habitude de participer a des manifestations politiques?

Oumar Pathé Barry: J’ai  l’habitude de participer aux manifestations de temps en temps. Mais je ne me joins jamais aux manifestations liées à la politique.

Horizon Guinée: Vous avez un handicap, Comment cela est-il arrivé?

Oumar Pathé Barry: Mon handicap ne m’empêche pas de sortir. Pour moi le handicap c’est pas le manque physique mais cela se passe dans la tête. Ce n’est pas le fait que j’ai un pied coupé qui fait de moi un handicapé. Pour moi cela se passe dans la tête.

Mon accident est lié aux événements du 28 Septembre 2009, mais pas au stade exactement. J’étais  parti voir un ami, à mon arrivé a Cosa (Un des quartiers de l’axe), je me suis arrêté chez lui, on était en train de jouer. Peu de temps après des militaires sont venus dans un pick up et ils ont tiré sur nous. Mon ami m’a pris et il m’a envoyé à la maison. Mais pendant les 2 jours qui ont précédés l’événement, on recherchait les gens donc j’ai pas pu sortir et c’est finalement le troisième jour que je suis parti à l’hôpital. Après les examens, le Docteur que nous avons rencontré, nous a dit qu’il fallait amputer le pied.

Horizon Guinee: Quel est le message que vous lancez aux guinéens ?

Oumar Pathé Barry: je demande aux guinéens de ne pas rester chez eux, et dire qu’ils vont défendre leur droit. Cela ne peut pas marcher. Pour la défense des droits pareils, si tu restes à la maison ça n’a aucun sens. Il faut faire comme la majeure partie des guinéens qui sortent pour manifester. C’est ce qui moi m’a motivé à être dans la rue.

Horizon Guinée: La prochaine marche c’est jeudi  est ce qu’on peut s’attendre à vous voir dans la rue?

Oumar Pathé Barry: Je ne sais pas encore mais si j’ai le temps c’est possible que j’y sois. Vous savez je suis tellement effacé mais le jeudi certains m’ont remarqué et ont pris ma photo. Il probablement je serai de la partie

Horizon Guinée : merci beaucoup monsieur pour votre disponibilité

Oumar Pathé Barry : c’est moi qui vous remercie

Entretien réalisé par M.H. Diallo



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com