Alpha Condé  » Il y a des gens qui tirent sur des manifestants pour accuser le gouvernement » : Maître Traoré réagit

675

Comme à son habitude, le président de la république a encore accusé ses opposants d’être les commanditaires des tueries lors des manifestions. Selon le président Alpha Condé

Le Président de la République a déclaré encore une fois qui y a « des gens qui tirent sur des manifestants pour accuser le gouvernement ». Plus intéressant, il ajoute que beaucoup seront surpris par les résultats des autopsies. De telles déclarations venant du premier magistrat du pays doivent être prises très au sérieux. C’est pourquoi, les familles des victimes, appuyées au besoin par des ONG de défense des droits de l’homme, doivent tout mettre en œuvre pour que les procédures judiciaires supposées être engagées soient menées jusqu’à leur terme. Ces familles devront dès à présent demander à obtenir copies des rapports d’autopsie et éventuellement une contre-expertise au cas où elles auraient des doutes sur les conclusions des médecins légistes.

Il n’est vraiment pas acceptable qu’à chaque manifestation, des Guinéens à la fleur de l’âge perdent leur vie de manière violente et qu’on ne puisse pas connaître les auteurs de ces crimes. Si cette situation devait continuer, cela signifierait que chaque manifestation publique constitue une menace pour la vie des citoyens et que chaque manifestant est une cible potentielle. Il est encore plus inacceptable que des morts soient enregistrés en marge ou après une manifestation et surviennent non pas sur la voie publique mais à l’intérieur des quartiers.

Le silence des partis politiques, des ONG de défense des droits de l’homme sur cette question est très inquiétant. Ce sont des militants de l’Opposition ou des citoyens considérés comme tels, qui sont en grande partie tués. Les partis politiques devraient mettre un point d’honneur à obtenir des réponses aux nombreuses questions que les Guinéens sur les circonstances et les auteurs de ces crimes. Ils ne doivent pas se limiter à organiser les funérailles des victimes et à présenter des condoléances à leurs familles.

Quant aux organisations de défense des droits, elles ont l’expertise, l’expérience et la crédibilité requises pour mener à bien cette mission de la plus haute importance pour le pays.

Si on ne sait pas avec exactitude qui tue lors des manifestations, les tueries continueront de plus belle avec plus de désinvolture encore, les tueurs étant convaincus qu’il ne leur arrivera absolument rien. L’impunité est la meilleure alliées de la criminalité.

Lorsqu’on entend malheureusement des représentants de l’État implorer Dieu afin qu’Il nous aide à démasquer les tueurs, on ne peut pas être rassuré. C’est comme s’il s’agissait d’un aveu de faiblesse de l’État. Si ce n’est un choix délibéré de ne pas poursuivre les auteurs de ces meurtres pour des raisons inavouées.

En tout cas, une vingtaine de morts en l’espace d’un mois environ, c’est trop, beaucoup trop.

Et malgré toutes les déceptions accumulées, l’on a d’autre choix que de se tourner encore et encore vers la Justice. L’espoir n’est pas très grand pour ne pas dire qu’il n’existe pas. Mais on ne peut faire autrement.



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com