Marche blanche des femmes du FNDC: La mort des enfants nous concerne.

105

La marche blanche des femmes du FNDC est organisée pour exprimer le mécontentement des femmes envers les différentes tueries de jeunes lors des manifestations passées. Elle a connu la présence de plusieurs femmes de la capitale. 

Vêtues pour la plupart de blanc, les marcheuses ont pris le départ au rond point de Bambéto. Avec des slogans《Alpha zero, Kassory zéro.》《A bas la justice, Libérez Sano, Libérez les détenus ou autres》. Hawa Binta Diallo, députée à l’assemblée nationale explique sa motivation《On est entrain de manifester pour dire non à la violation des lois. Non aux 3ème mandat et surtout non à la modification de la constitution sur laquelle Alpha condé a d’ailleurs juré dessus par 2 fois. Et on va revendiquer jusqu’à ce qu’il comprenne que les gens sont fatigués de ses barbaries, et de ses tueries ciblées dans une zone, l’axe de la démocratie.》. Arrivées, au rond point de Hamdallaye, des policières et gendarmes étaient visibles et malgré les slogans scandés il n’y a pas eu d’affrontement et la marche s’est poursuivie jusqu’à l’héliport de Belle vue. C’est aux environs de 13h que les marcheuses sont arrivées à destination.

Une autre députée à l’assemblée nationale renchérit en ces termes《Nous montrons notre mécontentement à  travers cette marche. c’est une marche qui va prouver à l’opinion nationale et internationale que nous sommes mécontentes des tueries qui sont organisées et orchestrées en république  de Guinée. Depuis 2010, Nous avons perdu plus de 120 personnes et aujourd’hui nous sommes fatigués de cela.》Nous explique Honorable Fatoumata Binta Diallo.  

《Nous pouvons faire des enquêtes sur les tueries》

Les tueries doivent cesser selon honorable Fatoumata Binta et elle appelle le gouvernement à ouvrir des enquêtes pour trouver les auteurs《Je lance un appel au Pr. Alpha Condé  et à son gouvernement de tout mettre en oeuvre pour identifier les assassins pour que nous soyons à l’aise et que nos enfants reposent en paix. Nous pouvons faire une enquête sûre et viable parce que les armes utilisées sont immatriculées. Avec la volonté après une autopsie, les services balistiques peuvent savoir à qui appartient les armes utilisées.》 

《Le gouvernement à l’obligation de rendre justice》

Ces propos sont de Hadja Aissatou Bah, cette autre députée se dit concernée en tant que mère par les tueries des jeunes. A son tour, elle interpelle le gouvernement afin que justice soit rendue.《Nous demandons au gouvernement du Président Alpha Condé de faire face à ces tueries, Parce Que tous les enfants qui ont été tués,ont été tués par balles. Et quels sont ceux qui détiennent ces balles?  Ce sont les militaires, les gendarmes, les policiers. Donc nous leur demandons de rendre justice. De tout faire pour identifier les assassins et les mettre hors d’état de nuire. Parce Que nous sommes fatigués. Plus de 120 morts et actuellement il y a plus de 8 corps qui ne sont pas encore enterrés, c’est douloureux.》

C’est aux environs de 14h que la foule s’est dispersée et les leaders des femmes ont tenu à rappeler qu’elles marcheront jusqu’à la satisfaction de leurs revendications ou la prise en compte de leurs préoccupations.



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com