Aller à ces élections législatives, dans les conditions actuelles, c’est permettre au PRAC de s’octroyer une présidence à vie (Tob Baldé)

267

 « Je ne soutiens et ne soutiendrais aucun candidat à la députation fut-il jeune, tant que le processus électoral reste biaisé, tronqué, corrompu… »

Depuis quelques jours, des pseudos soutiens aux candidats à la députation prolifèrent partout. Certains jeunes vont jusqu’à même dire « je suis tel » et pour le bien de telle ville, votons « tel individu ». Je trouve cette attitude regrettable d’autant plus que le combat pour lequel nous nous battons est en train d’être sacrifié au profit des intérêts personnels, sordides et égoïstes. Pourquoi voulons-nous se précipiter à aller aux législatives lorsque le processus électoral est biaisé, corrompu pouvant permettre au « système décadent » en place de se perpétuer ? Avons-nous l’assurance, la certitude que ces élections législatives seront libres, transparentes et crédibles ? Est-ce que la question du troisième mandat est définitivement évacuée pour qu’on se lance dans cette autre entreprise suicidaire ? Pourquoi ne pas exiger d’abord à ce que les élections communales et communautaires aillent à terme avant qu’on s’engage dans un autre processus au lendemain incertain ? De ce qui précède, je m’interroge sérieusement sur la nature de notre combat.

Il est superflu de rappeler, qu’avec monsieur Alpha Condé, il ne sert à rien d’aller aux élections, puisque de toutes les façons, elles ne seront jamais libres, crédibles et transparentes. Rappelez-vous les conditions dans lesquelles les sorts de Kindia et de Matoto ont été décidés lors des communales ! Rappelez-vous comment des magistrats corrompus avaient délibérément annulés certains PV afin d’avantageux le pouvoir ! Les recours devant les tribunaux avaient-ils porté ? Je dis non !

Ne soyons pas amnésiques ! Si nous nous engageons dans ce processus électoral biaisé, non seulement, nous aurons fortement contribué au maintien du « système décadent » qui nous gangrène, mais également, nous permettrons au PRAC de se maintenir au-delà de 2020 c’est-à-dire une présidence à vie. Réfléchissons-y avant qu’il ne soit trop tard !

Si hier nous étions farouchement opposés au troisième mandat, aujourd’hui, pour des intérêts personnels, sordides et égoïstes, certains individus opportunistes veulent nous conduire au désastre en acceptant d’aller à ce scrutin législatif qui sera bâclé. Et mieux, le même fichier électoral servira de base pour l’organisation des élections présidentielles permettant au pouvoir de faire un « coup K.O » dès le premier tour. Dans ce cas, qu’est-ce que notre combat aura servi si nous avons été incapables de mettre en place une alternative politique au système actuel ? Rien n’est encore tard, il suffit juste de privilégier l’intérêt général en lieu et place des intérêts personnels et égoïstes.

Conclusion : aller à ces élections législatives, dans les conditions actuelles, c’est permettre au PRAC de s’octroyer une présidence à vie.

TOB BALDE



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com