Les Réseaux sociaux, un couteau à double tranchant : Une analyse de DIALLO Ibou

100

La génération actuelle reste très marquée par l’avènement des nouvelles technologies notamment les réseaux sociaux. Ces outils ont complètement révolutionné notre manière de communiquer. Ils ont réduit l’espace-temps, contribuant à rapprocher les humains comme jamais auparavant, à faciliter la circulation de l’information, à favoriser les débats et les partages.

Il est loin le temps où pour avoir des nouvelles d’un parent éloigné on recourrait à la lettre traditionnelle ou même au téléphone. Aujourd’hui grâce à Internet, une multitude d’applications ont été développées pour permettre non seulement la communication par la voix (Skype, Imo, etc.), mais également l’échange de photos, de vidéos et d’enregistrements vocaux (Messenger, WhatsApp, etc.). D’autres encore nous redonnent une liberté d’expression inespérée permettant le partage d’informations, d’idées et d’opinions. C’est le cas de Facebook et de Twitter où les sujets de débats sont permanents et infinis.

Le bénéfice que nous procurent ces outils est indéniable. Mais autant ils sont utiles, voire indispensables à l’heure actuelle, autant ils peuvent être nuisibles et même constituer un danger pour la réputation d’un individu. C’est un couteau à double tranchant.

Les malfaiteurs s’en servent pour reproduire tous les travers sociaux : vol, menaces, insultes, délation, diffamations, harcèlement, pédopornographie, chantage, etc. La virtualité a largement favorisé ces pratiques néfastes qui se répandent à la vitesse de circulation de l’information à travers ces outils. La navigation sur les réseaux sociaux est loin d’être un fleuve tranquille.

Mais très souvent le problème vient des utilisateurs eux-mêmes. La confidentialité supposée de ces réseaux à démystifier la sexualité et la nudité. Les couples distants en profitent pour entretenir la flamme de leur intimité, s’échangeant photos et vidéos trop souvent « explicites ». La pratique avec vidéo porte un nom : les « sexe-tapes ». Et bonjour les scandales quand ces données privées échappent au contrôle de leurs propriétaires et tombent dans le domaine public.

En Guinée, ces fuites enflamment régulièrement la Toile et font les choux gras des médias. Elles concernent de simples individus mais également des personnalités du monde du showbiz ou de la politique. Certaines victimes sont trahies par leurs partenaires, d’autres paient les frais de leur imprudence ou de leur ignorance du fonctionnement de ces outils de communication et de leur côté dangereux.

Quelle que soit la victime, les conséquences sont désastreuses : ruine de la réputation, honte jusqu’à la famille, séparation ou divorce, licenciement, perte de l’estime de soi, stigmatisation, etc. Ce qui peut banalement conduire à la déchéance morale, voire au suicide pour les plus fragiles.

Peut-on y mettre un terme ? C’est très peu probable, d’autant plus que ce phénomène est loin d’être spécifique à la Guinée. Il est mondial. Mais faut-il pour autant laisser faire ? Non, les autorités doivent déployer tous les moyens pour lutter contre la cybercriminalité. En cela, la Côte d’Ivoire a déjà une longueur d’avance grâce à la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité qui traque les criminels du Web et qui a acquis une grande expertise dans ce domaine.

Mais l’action de l’État ne doit pas s’arrêter à la répression. Elle doit s’étendre à l’éducation en intégrant dans les programmes de formation l’enseignement sur les risques liés à l’usage inconscient des réseaux sociaux. De même, la société civile devrait mener des campagnes de sensibilisation.

Au niveau individuel il est important que chacun prenne conscience des risques en adoptant un comportement responsable. Cela passe par la sécurité des appareils, la maitrise des paramètres de sécurités et de confidentialités de ses comptes et ne jamais faire confiance pour partager sa vie intime. Se rappeler enfin que nos traces laissées sur Internet sont ineffaçables. Nos erreurs peuvent toujours nous rattraper.

——————–

IbOu Diallo, Citoyen Connecté



Horizon Guinée

Horizon Guinée, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com