Un Citoyen peut demander la radiation d’un mineur inscrit sur une liste électoral : Une explication de Maître Traoré

111

.« Le rôle des citoyens est donc très important dans l’établissement ou la révision des listes électorales. Chacun doit jouer ce rôle afin qu’on ait des listes électorales « saines »

Depuis le lancement de la révision des listes électorales (qui prennent fin le 16 Décembre), beaucoup d’observateurs dénoncent sur les réseaux sociaux l’enrôlement des mineurs dans le fichier électoral. Face à ces indignations, maitre Traoré ancien Bâtonnier de l’ordre des avocats, donne des explications claires pour les démarches à faire, quand on découvre une telle anomalie. Pour lui, tout citoyen peut demander la radiation d’un mineur en se basant sur les dispositions des articles 5, 11 et 14 du code électoral.

Lisez

Aux termes de l’article 14 du Code électoral, tout citoyen visé aux articles 5 et 11 du même code peut réclamer la radiation d’un électeur indûment inscrit. Si l’inscription d’un électeur peut être contestée, qu’en est-il d’un citoyen qui n’est pas électeur; un mineur par exemple ? Suivant la règle  » qui peut le plus, peut le moins », il est possible de demander la radiation d’un mineur inscrit sur une liste électorale.

Les citoyens qui constatent que des mineurs sont inscrits ne doivent pas se contenter de dénoncer. Ils doivent réunir les preuves de cette inscription et demander la radiation du mineur inscrit à la Commission Administrative d’Établissement et de Révision des Listes Électorales (CAERLE). En cas de rejet d’une demande de radiation, il est possible de saisir le Président du Tribunal de Première Instance.

Le rôle des citoyens est donc très important dans l’établissement ou la révision des listes électorales. Chacun doit jouer ce rôle afin qu’on ait des listes électorales « saines ». Le devoir du citoyen n’est pas seulement de s’inscrire et de voter le jour du scrutin. Il peut aussi réclamer l’inscription d’un électeur non inscrit ou la radiation d’un électeur indûment inscrit.

Il faut rappeler en effet que ne sont électeurs que le citoyen âgé de 18 ans révolus au jour de la clôture de la liste électorale.



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com