Catégorie : Justice

Lenteur des procédures judiciaires en Guinée : Les avocats en ont marre

Retards lors des audiences, des jugements rejetés sans cesse ou encore le manque de professionnalisme sont entre autre des problèmes qui assaillent aujourd’hui le...

Justice:Le procès des deux membres du mouvement AMOULANFE reporté

Arrêtés lors du lancement du mouvement amoulanfé,puis liberés ,Ousmane Akam Sacko et Oumar Bella Baldé poursuivis pour participation délictueuse à un attroupement...

Justice : La Cour suprême clôt l’enquête sur le massacre du 28 septembre 2009. Un grand pas vers l’ouverture du procès

La Cour suprême de Guinée a rejeté mardi le pourvoi partiel formulé par les parties civiles contre la requalification en « crimes ordinaires » du massacre du 28...

Justice : Le TPI de Mafanco n’est pas prêt pour juger les membres du mouvement Amoulanfé

Le procès de deux membres du mouvement Amoulanfé, Oumar Bella Baldé et Ousmane Akam Sacko  convoqués ce lundi au TPI de Mafanco, a été reporté pour le 1er...

GUINÉE : COMMUNIQUE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

Ce mardi 18 juin 2019 – A l’ occasion du transfert des détenus de la Maison Centrale de Conakry vers celle de Kindia, le Ministère de la Justice informe...

Les membres du mouvement Amoulanfé libérés par le TPI de Mafanco

Le dimanche dernier, l’on a assisté au lancement officiel du mouvement Amoulanfé à la maison des associations et ONG à Yimbaya dans la commune de Matoto. Un...

L’article 51 de la Constitution peut-il servir de base juridique à un changement de Constitution ? Réponses de Maître Traoré

En droit, on dit souvent « qui peut le plus peut le moins ». A contrario « qui ne peut pas le moins ne peut pas le plus ». Pour essayer d’éclairer davantage les...

Changement constitutionnel : La volonté supposée du peuple est très souvent la volonté déguisée d’une minorité qui veut s’éterniser au pouvoir. Koly Souaré juriste

 Depuis plusieurs mois maintenant, il ya un débat qui fait rage entre Guinéens et auquel certains étrangers ont cru devoir s’inviter. C’est le cas de l’artiste...

Justice : Après Cheik Sacko, Mohamed Lamine Fofana prend fonction

Le 27 mai dernier un décret du chef de l’État nomme Mohamed Lamine Fofana au poste de Ministre de la Justice, Garde des Sceaux par intérim, quelques heures après...

Sow Rousseau : MONSIEUR LE PROFESSEUR ZOGBELEMOU, VOUS N’AVEZ PAS DIT LE DROIT LE 27 MAI 2019.

Voici votre interprétation de l’article 51 de notre Constitution : « L’article 51 de la constitution pourrait donc servir de base juridique à un...